Les impressions d'Anaïs sur le voyage en Amérique du Sud.

    Voilà ce que je pense du voyage. Ce sont des paragraphes que j'ai réalisée tout au long de l'aventure, ils représentent ce que je pense, ce que je ressent et ce que je vis tout simplement. Certains passages sont tirés de mon journal de bord, je vous souhaite une bonne lecture!!!!

      « Je suis heureuse et face à ses paysages et cette beauté du monde j’esquisse un sourire qui représente mon bonheur. Les minutes défilent et j’ai quand même le temps de les voir et de les savourer. Je vois les enfants sur les autres balançoires qui me sourient quand je les regarde et la Cordillère des Andes, en face de moi, qui se dessine dans la brume lointaine…Chaque jour passé ici me rappelle à quel point ma vie est géniale et à quel point j’ai toujours eu de la chance. Le chant des oiseaux et l'odeur parfumée de la brise qui se mêle à mes cheveux m’entraîne loin d’ici, beaucoup plus loin que l’endroit où je suis et ce que je peux imaginer. Des palmiers vivent à côté d’arbres morts de l’hiver qui reprennent les couleurs d’une saison plus gaie au fil du temps qui semble arrêté. Seule l’activité des gens autour permet de me garder connectée avec la réalité. Mon cœur bat et résonne dans mes oreilles toujours plus fort à chaque instant et me pousse à vous dire que tout est différent quand on s’en rend compte. »

 

 « Je suis dans les montagnes lointaines que je voyais d’en bas et je me rends compte de leur beauté inégalée, leurs couleurs qui changent à chaque virage en passant du rouge au vert…et ainsi de suite. Cette route qui se dessine dans les courbes du paysage et les maisons isolées de tout sont les seules choses qui se rapprochent de la civilisation oubliée. On va toujours plus loin dans ces immensités et je sens ce parfum de terre qui s’élève quand on avance doucement. Plus un arbre, plus un cactus, seulement de la roche et des touffes d’herbe jaunâtres à quatre mille mètres d’altitude sous le ciel bleu sans nuage. Les barrières en morceaux de bois qui traversent les montagnes même à la verticale et les cimetières sans personne autour ont leurs bougies allumées. Des plateaux entre les monts font des pauses dans la montée féroce qui les lient. Chaque virage et chaque partie de la route ne ressemble qu’à elle même. Tout est différent de la couleur de la roche à la hauteur des montagnes qu’on franchit sans se poser de question….on va toujours plus loin, toujours plus haut et on s’éloigne de plus en plus. Je reste moi, même si je change, car mon cœur est le même et ma vie aussi. Le monde est beau quand on se donne le temps de l’observer et de le comprendre….même si ce n’est pas toujours facile. A tout moment ça peut être différent, si on décide de changer quelque chose de ce monde qui paraît parfait mais qui en fait à tout à refaire… D’une façon ou d’une autre, tout à ses défauts et ses qualités, chacun est différent et vit avec en oubliant que personne n’est pareil, mais reste quand même égal à lui même. »

  « Les jours passent et nous voilà déjà en novembre, cela fait longtemps que je ne m’interroge plus sur la date. Il y a tant de contrastes entre chaque pays, chaque région, chaque ville, chaque montagne….et pourtant tout est si merveilleux. Ne pas pouvoir tout voir est un vrai supplice...

Je vis des moments sensationnels, mais en contre-partie mes amis me manquent et franchement c’est dur de supporter de ne pas les voir en vrai…J’ai l’impression que je suis à des années lumières d’eux et que le temps qu’il me reste avant de les retrouver est encore beaucoup trop long. Des fois je me pose la question : "qu'est ce qui est mieux le voyage ou ma vie normale ?" et je n’ai toujours pas de réponse, il y a des jours ou je suis plus que contente d’être ici, de vivre des moments inoubliables  et d’autre ou j’aurais aimé me baigner à la plage avec mes amis et penser à autre chose. Je pense tout de même que c’est une expérience à vivre, car je rencontre des personnes fabuleuses, que je vois des choses fantastiques qui vont rester à jamais gravés dans ma mémoire. »

 « La Patagonie…ah la Patagonie !! Ce vent tellement puissant qu’il vous glace le sang d’une seule rafale, heureusement il y a aussi du bon…Les baleines qui s’approchent à moins de dix mètres du bord en faisant des balais digne de grandes danseuses, elles sont si à l'aise dans l’eau…les sauts et les queues se multipliaient devant les appareils des groupes de touristes qui n’ont que cinq minutes pour les observer…On était si proche des éléphants et des lions de mer, deux ou trois mètres tout au plus, en sachant que s’ils chargeaient, on s’enliserait dans ces gravillons où l’on ne peut courrir…se fut vraiment une expérience formidable, pleine de peur et de suspense…. Ils sont si impressionnants !!! Les pingouins, nous les avons vus, sous la pluie battante et le froid, mais ses petits êtres sont si mignons que j’aurais pu rester des heures, à les observer sans m’en rendre compte….

Nous partons maintenant vers le sud….direction Ushuaia….la terre de feu…le bout du monde et le bout de mes rêves. » 

 

 « La fin du voyage est proche maintenant, le retour arrive à grand pas et cela m’inquiète un peu, car j’aurais volontiers passé le mois de bateau ici, entourée de ce qui me manquera le plus. J’aime réellement l’Argentine, je trouve ce pays merveilleux , « muy lindo », comme j’ai l’habitude de le dire et les gens sont d’une gentillesse sans fin, j’ai pu m’en apercevoir des milliers de fois…j’ai rencontré des gens que j’aime énormément et que jamais je n’oublirai. Je compte revenir ici plus d’une fois. Des amis argentins que l’on a rencontré… Graciela me manque le plus, et même si je ne le montre pas tant que ça, elle compte énormément pour moi, c’est comment dire….mi segunda mamita …elle m’a tellement appris, c’est grâce à elle que j'ai réellement appris à parler espagnol. C'est ELLE qui aura été ma plus belle rencontre. »

 « Je me rends compte que franchement j’ai adoré et même les moments les plus nuls ne font pas le poids face aux moments parfaits de ce voyage. »

Commentaires (3)

1. Patheophil (site web) 15/01/2011

Image

2. Grand'mie 09/01/2011

Bravo ma Puce ! Je découvre à l'instant tes commentaires ... Je savais que tu aimerais ce voyage , ces découvertes : celles des paysages, mais aussi et surtout les rencontres avec des personnes formidables !! c'est toujours très enrichissant de voyager !!! et de découvrir le monde.
A très bientôt,
Bisous

3. Elisabeth et Gilles 21/12/2010

Bravo Anaïs, ton texte est vraiment beau et donne envie de vivre ce que tu as vécu.
Ton journal te rappelera tes souvenirs mais les plus beaux sont dans ta tête et ils y resteront gravés.
Et bravo à tes parents pour avoir "osé" vous emmener là bas.
Bises. E & G

Ajouter un commentaire