Bolivie fin, Chili express et en route vers la fin du monde

Ouf après une longue interruption , je reprends le cours de nos aventures  boliviennes , d’où nous sommes finalement sortis, après avoir vu notre médecin , chirurgien svp ,

Mais qui fait des visites à domicile pour arrondir ses fins de mois…

Nous serons requinqués par ses antibiotiques , vendus au cachet près , ici pas de gaspillage , on achète juste ce qu’il faut sécu française prends en de la graine ,

Nous allons attaquer par une nouvelles piste , qui va s’avérer magnifique , ponctués de chercheurs d’or à l’ancienne et de villes minières dignes de Zola ,

Incroyable et en prime la pollution des rios qui va avec ……….et ses décharges

Un bivouac dans un bled paumé nous vaudra une rencontre avec des enfants boliviens mais hélas trop tard pour monter le cinéma , ce sera hélas la seule fois de la Bolivie où nous aurons eu une occasion ,

Analyse d’une fausse bonne idée ……….

Pour l’instant le matériel n’a pas servi heureusement  qu’il reviendra à l’association voyageur du cœur ,

Plusieurs raisons ,

Le pays idéal était la Bolivie …Villages isolés , accès aux loisirs audiovisuels faibles , niveau de vie qui ne leur permet hélas pas d’avoir accès au cinéma où à la tv.

Mais à la différence de l’Afrique , les gens ne viennent pas voir, même s’enfuient ?????????

Cette crainte nous sera confirmé par plusieurs voyageurs, à pied, en vélo etc…

Je sais que certains nous diront peut être le contraire , il est possible que pour ce pays , nous n’ayons pas su , pu avoir la bonne approche.

Le froid les fait rester calfeutrer chez eux ,

Le vent violent rends difficile l’installation à moins de trouver une salle ce qui n’exista pas dans les petits villages cible principale  ,

Le système devant être utilisé de nuit pour une meilleure visibilité les températures largement négatives le soir rendent difficile l’op ,

L’Argentine ne présente pas tous ces obstacles , mais les petits villages  que nous avons vus ont des salles qui font bibliothèque et cinéma ………..argh !!!!

Encore raté , et le Pérou sur lequel nous voulions tenter le coup est annulé pour cause de 2 semaines perdues à Salta pour les réparations et l’attente du cned….presque 10J de plus

Bon ce n’est que partie remise mais pour ce voyage………….Ce sera mon plus grand regret

 

On  se met tranquillement en route pour la frontière chilienne en continuant les pistes terribles de la Bolivie , je commence à fatiguer de cette contrée inhospitalière  et de cette population avec laquelle nous n’arrivons pas à entrer vraiment en contact …

Nath, vu que les contrôles sanitaires sont draconiens au Chili décide d’offrir nos produits frais qui de toute façon seront détruits au Chili ,

On s’arrête et Nath s’approche de boliviens qui s’enfuient  une fois de plus……

Finalement elle leur explique, et la dame lui arrache quasiment  le sac  sans un merci …….

Comme d’hab…

Vous l’avez compris , si les paysages de la Bolivie méritent la meilleure note , les gens que nous avons rencontrés, euh tenté plutôt m’ont laissé un avis plus mitigé…

Dans le même style mais en plus galère

Je vous passe le lien

http://www.autempspournous.com/bolivie---los-lipez

 

 

Après la frontière première impression piste pareille , mais balisée puis route avec catadioptres rouges blancs, un truc de dingues en phare pire qu’une piste d’aviation…

Du coup , on roule de nuit pour rejoindre Iquique ,

De là vers 22h , on croise un land en cherchant un camping  , un des deux 130 du Chili ;;

Truc de dingues , il connaît un autre gars avec qui j’ai échangé des mails sur un forum de land Rover argentin , il l’appelle et luis propriétaire de 3 land rien que ça , se propose de nous héberger….

Pour ce qui ne connaissent pas le 4X4 , il faut savoir que les proprios de land Rover dans le monde sont souvent de vrais passionnés qui sont souvent très solidaires entre eux,

Ce qui n’existe pas où en tout cas pas à une telle échelle chez les autres (toys etc……)

Bien sur les passionnés d’autre marques diront que la piètre fiabilité du land oblige à être solidaires ………..

Ils n’ont peut être pas tout à fait tord , mais quelles formidables rencontres le land nous a rajouté…

Donc luis nous a accueilli chez lui pendant plusieurs jours, s’en suivra invitations mutuelles et vrai bonheur de partager ces moments avec lui et sa famille , nous nous quitterons sur un we dans un petit village dans le désert………

Entre temps réparation de quelques babioles sur le land , eh oui sinon on s’ennuie , dégustation de quelques vins et bonne bouffe …..Quel bonheur après la Bolivie…

Requinqués , nous attaquerons la descente vers le sud et Atacama ….ouf des centaines de kms sur une route qui traverse le désert , cailloux, villes minières fantômes et quelques rares villes où villages de pécheurs.

Puis viendra le passage en Argentine , toujours dans de superbes paysages,

Re frontière , re contrôle , re attente etc………….

 

Entre temps La famille Gestas rencontrée à Uyuni , nous propose de les rejoindre à Péninsule Valdes mecque de la baleine……

Allez on traverse direction la Patagonie , en passant par la pampa pour traverser l’argentine en largeur  , ouf que ça porte bien son nom , que dalle à par quelques minis touffes appelés mini moys par Anais . Et un vent terrible à décorner les coc……..bilan plus de 25L au cent contre 12 à 14 habituellement argh !!!!!!!!!!!!!

Finalement on les rejoints sur une plage près de Valdes  et là nos amis les cétacés sont plus nombreux qu’une autre espèce , celle des Français pourtant très nombreux sur la plage , seuls, en famille , en couple , avec leur chien en land , traffic , 6X6 man, camping car fiat etc…

Quelle meute , bon comme d’hab on organise un gros apéro simple et finissant de bonne heure genre 22h ,

Entre temps on a eu bien sur le temps de regarder les baleines avec une …….bière car les argentins du land Rover club pantagonia nous ont rejoint , les Gesta qui n’ont pas de land mais qui aiment la bière,  prennent  l’apéro avec nous ….

Il faut que je pense  aux alcooliques anonymes au retour.

Sérieusement , c’est incroyable toutes ces rencontres courtes mais tellement riches d’émotion et d’échanges.

Au delà  des paysages , tous ces micros échanges avec des locaux , compatriotes ,autres voyageurs seront de loin mes meilleurs souvenirs.

 

Du coup avec nos nouveaux compagnons dont le fils a l’âge de Maxime et leur fidèle Toyota équipé raid avec tente de toit , nous décidons de faire Ushuaia et le Périto Moreno ……….

En route pour quelques pistes bien grasse venteuses , où Nathalie qui a pris le volant nous gratifiera de beaux travers avec le land  et quelques montées où elle réussira à passer malgré nos all terrain et  notre tonne de plus que le Toy monté lui en Mud (les connaisseurs apprécieront )

Nous aurons l’occasion de partager quelques bivouac d’anthologie , où même les toilettes natures ( le pourtour en ciment et c’est tout quoi  )n’ont plus que 3 tolles sur 4 , et un vent à cent kms en prime.

Plus écolo tu meurs.

Eau de mer au petit robinet dans l’herbe pompé par l’éolienne, une aire d’arbre et voilà le camping bivouac.

Résultat petit déj à 7 dans la cellule ,

Le tout ponctué de rencontres avec la faune locale , d’énormes éléphants de mer , devant lequel je parade juste pour la photo , un soubresaut et un bâillement de l’animal de 300 kilos auront vite fait de me voir battre en retraite , il sont très gros et très gras , semblent très lents mais je ne préfère pas vérifier…

Plus loin des lions de mer genre otarie à crinière , mais avec de grosses dents…

Très beaux et très impressionnants , nouvelle  retraite du groupe vu que la mer monte et que la bande de sable pour passer près d’eux se réduit à quelques mètres (entre la falaise et l’eau)

Vraiment très impressionnant , dans mes meilleurs souvenirs,

Puis délire avec les pingouins , là aussi vous verrez les photos ,

La Patagonie c’est tout çà, mais toujours beaucoup mais beaucoup de vent , à en faire bouger beaucoup mais beaucoup  la cellule , je parle pas de la tente de toit que nos amis ont du quitter en pleine nuit pour aller dans la cabane à coté.

Pour les voyageurs, attention sur la route (déport brusque) et  consommation gargantuesque associée aux pompes rares font qu’il ne faut pas se laisser surprendre.

Voilà en route pour Ushuaia dans quelques jours vu que nous attendons des rotules pour le Toy et que les petits ont un peu de Cned  à faire.

Pour moi je vais bien trouver  un truc à réparer sur le land .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

reflexions sur le voyage

Commentaires (2)

1. Gilles 10/11/2010

Content de vous lire de nouveau, ça nous semblait long, sans nouvelle.
On se rend compte que vous n'avez pas le temps de vous ennuyer, c'est déjà ça.
La solidarité avec les Landistes semble identique aux Voxanistes, la rencontre avec "Perdu" est-elle prévue?
En tous cas, on vous suis et on vous envie, enfin, par moment seulement!
Bises aux filles et poignée de main aux hommes!
Elisabeth et Gilles

2. LouPapet (site web) 04/12/2010

Entre temps on a eu bien sur le temps de regarder les baleines avec une …….bière car les argentins du land Rover club pantagonia nous ont rejoint , les Gesta qui n’ont pas de land mais qui aiment la bière, prennent l’apéro avec nous ….

Image

Ajouter un commentaire