Aventures boliviennes

Suite à notre départ pour laguna Pozuelos à l’extrême nord de l’argentine  nous serons un peu déçu par cet endroit qui nous vaudra cependant un beau déguisement pour éviter une horde de moustiques qui apparaissent , et les flamands sont loin………….

Par contre pour le froid ça commence à causer et ce premier bivouac à 3600 et des poussières tiendra toute ses promesses, je ressent le mal de l’altitude et cet état migraineux associé à ce premier vrai isolement me développe un peu de parano ……..

Du genre qu’est ce que je f……….là  , moi qui voulait en ch , je ne suis pas déçu et ce premier avertissement va nous montrer que tout ça se mérite…………

Le lendemain ça va un peu mieux le thermo a du fleurter avec les –12 et un petit 3 dedans, le petit chauffage consomme du jus et assure jusque vers 3 h du mat  environ 15  18° d’écart avec l’extérieur.

Après cet intermède sympathique de mise en jambe , pardon de mise en (mal de) tête plutôt ,

Nous passons pour une courte pause au Chili avant d’attaquer la Bolivie ,

A San Pedro de Atacama , où il y a plus d’eau dans les verres que dans la ville ……

Nous aurons l’occasion de rencontrer Michel restaurateur expat qui après de nombreuses années dans les Caraibes , au Canada a choisi le Chili ……

Personnage riche en couleurs qui en plus d’avoir développé des affaires dans chaque pays a pris femme  là aussi , il passera de précieux conseils à Maxime sur le mariage (hum)

De ce repas dans un restaurant , s’ensuivra la visite de son autre snack , d’un cadeau d’une bouteille de vin, de pains qu’ils fabrique aussi et d’empanadas……..merci à lui , nous repartirons les bras chargés et la tête pleine des histoires de Michel qui vraiment pourrait écrire un livre.

Son restau « la cave » simple et copieux

2 jours de tempête de sable nous feront attendre pour passer en Bolivie ……….

Le ton est donné …………….Magnifique, hostile , grandiose et froid très froid ,

Il ne s’agit pas trop de la température quoi qu’un –3 le jours et un –13 la nuit après je me sois endormi , c’est surtout le vent glacial……….

Le premier poste frontière au milieu de nulle part avec proposition de change à un taux qui frise l’escroquerie ….

Le douanier nous dit que plus loin on refuse les dollars et Euros , on se dit tant pis , on a nourriture et essence ,

Il nous signale que pour l’entrée des véhicules c’est des dizaines de kms plus loin sur un col ????????

Bref on attaque les premières lagunes (voir photos) , c’est très beau mais aussi très troublant en tout cas pour moi , j’irai pas jusqu’à inquiétant mais , il y a un peu de ça dans ce que je ressent ……..le fait d’être dans un désert froid pour la première fois me surprend.

Il faut ensuite gagner la douane pour le véhicule et là , un truc dantesque , un bureau perché à 5000 m d’altitude sur un champs de geyser sulfureux dont un collé à la fenêtre des toilettes qui dégage souffre et hydrogène……….

Les douaniers mutés là ont du avoir à faire avec la femme du boss et les douanières n’ont pas du vouloir avoir affaire au boss……..

Impossible que ce soit du volontariat , et pourtant ils se montreront agréables et courtois…….

Deuxième choc à coté un terrain de foot , ces mecs sont des grands malades  ….

Je pense que l’on aurait du  envoyer Raymond et son équipe de France en stage d’oxygénation là bas , ceux qui auraient survécu auraient gagné et ne se plaindraient plus jamais.

Nous trouveront en fin de journée à près de 4000 m un petit coin pour dormir avec un petit bassin et son eau à 30° quel pied , le problème c’est qu’à la sortie votre maillot sur le séchoir se transforme presque immédiatement en carton rigide……….

Après une discussion pour savoir qui dort dans le bassin , tout le monde regagne lâchement la cellule et ses petits 10°

Coin super beau et agréable.

Le lendemain, on verra ses paysages tous plus sublimes les uns que les autres ,

La décision d’avancer un peu plus et le choix d’une piste parallèle (pourquoi tu prends pas la piste principale vont dire les mauvaises langues) , le profil tôle ondulée de la route pour les néophytes fait que vous avez le choix entre 15 kms /h où 70/80 entre les deux cela provoque des vibrations destructrices pour vous et la voiture , 80 c’est top mais tout freinage ou virage brusque donne l’impression d’être sur du verglas , les piste parallèles elle permettent d’aller entre 40 et 60  d’où notre « mauvais » choix qui s’avérera désastreux , une grosse saignée d’un mètre va nous mettre en très mauvaise posture , le land après la côte rebondit là dedans retombe hors piste et s’immobilise enfin.

L’arrière de la cellule semble avoir été passé au shaker  sangles décat de maintien arrachées , plaques de cuisson décalée……

Roue à 20 ° vers l’intérieur look Gordini, pont tordu et quelque minutes après avoir repris la route la transmission arrière se brise(main meneuse pour les pros)

L’ambiance est au max , loin de tout , la nuit arrive , on ne sait pas si il n’y a pas d’autres dégats et on n’a plus q’un deux roues motrices …………

On décide de continuer pour rejoindre un village , la nuit tombe et là , on se trompe de chemin à l’approche d’un gué  , la voiture se pose dans la boue , là ou le 4*4  aurait passé sans pb,

Le gros derrière du land sans ses roues pour pousser se pose ………..

Je ne me féliciterai jamais assez d’avoir acheté mon gros cric ricain (hi lift pub) et les plaques,

Une grosse séance de gym à 4000 de nuit nous fera sortir de ce merdier,

1 poser la plaque , 2 poser le cric sur la plaque, 3 lever la roue bien haut sinon creuser , 4 poser la plaque sous la roue…5 faire bien attention en descendant le cric je regrette pas de mettre entraîné à blanc dans ma cour avant de partir.

Merci aux gamins de ne pas avoir trop paniqué et Nath de m’avoir aidé …

Nous regagnerons doucement le village la nuit bien entamée,

Le lendemain , nous gagnerons Uyuni  avec un essai treuil pour cause d’ensablement (que nous attacherons avec un camion le seul  de la journée) , heureusement  sinon c’était à nouveau plaques et cric eh oui pas d’arbres………..

2 bières en cadeau………….merci les gars de vous être arrêtés

Je dois dire que les paysages de cette journée sont passés au second plan….

 

2 jours à Uyuni , ne nous permettrons pas de trouver un mécano  , débordés , il faut dire que quand on voit les routes (heu piste) et qu’ils sont à 100%  Toys HJ 60 ,  HDJ80 , 100 etc………

mon pauvre land faisait figure d’extra terrestre , eh non les gars , j’ai pas prévu de changer de marque………….

 

Et là un rayon  de soleil , le Land Rover  Argentine Club contacté par mail et son forum me propose quelques relais pour nous sortir de ce bourbier , vers la frontière Bolivie Argentine où plus au nord de la Bolivie , nous choisirons l’option retour vers l’Argentine .

Après ces  journées  de piste stressante , pour ces petites pistes à flan de montagnes et ces ravins d’au moins 500 m ,et une voiture en mauvais état  j’ai décidé de prendre la place du mort………….pour souffler un peu

Eh ben chers amis vous avez loupé une des rares journées de la vie de Thierry  , où il ne l’a pas ramené une seule fois , le lendemain Nath me dira , on sentait que tu n’étais pas bien , ben non juste un peu…………

Elle a pourtant bien conduit mais …………… 

L’arrivée à la frontière sera un soulagement où Miguel avocat bolivien et fan de land (2 ranges classiques) se démènera pour nous trouver un mécano qui en 48h va détordre le pont et ressouder la transmission + quelques babioles,

Muchas  gracias Miguel

 

Aujourd’hui savourant le goudron argentin , nous redescendons plus au sud  où nous allons acheter des pièces neuves pour remplacer celles soudées par sécurité….

Je tape ce texte du camping de Salta où je savoure une température positive à l’extérieur

Du coup le moral remonte et je suis aller m’offrir une glace avec Anais à 22h , après avoir sauté plusieurs repas ces derniers jours (pour ceux qui me connaissent , je vous jure que c’est vrai )

Bien sur j’ai encore quelques réserves abdominales……………………….mais il peut faire  si froid………….

A bientôt pour de nouvelles aventures (euh pas tout de suite)…………

             

 

 

reflexions sur le voyage

Commentaires (5)

1. SEBASTIEN 13/09/2010

Salut Thierry,pour ton prochain périple,envisage sérieusement l'UNIMOG avec cellule,plus de bagages,les ponts sont indestructibles et la hauteur du poste de conduite t'aurai peut-être permis de voir la fameuse saignée...
Rassure moi toutes tes photos ne sont pas sur le blog ?
Bonne continuation, c'est toujours un plaisir de ire vos aventures.
A + Séb
Au fait les smileys ne fonctionnent pas ?

2. Anne + Stef Ruhlmann 17/09/2010

Coucou la family ! quelle bonheur de lire les superbes commentaires de thierry ! les photos sont magnifiques ! Que d'aventures...on espère que Ti kaz land se remet de ses émotions et qu'elle a eu droit à de nouvelles pièces pour repartir de plus belle sur ces delicates pistes de haute altitude...Gardez le moral dans les coups durs ...quelle aventure axtraordinaire !!!Bisous à vous 4 !! En fait christophe (de la clinique) est papa d'un petit Paul depuis aujourd'hui...

3. Guy Bourdel 19/09/2010

Coucou la famille, Thierry toi qui voulait de l'aventure tu en as !!! Bon du moment que vous êtes tous en bonne santé c'est le principal.aller courage on est avec vous, au chaud.Ta déprime doit venir que tu sautes des repas , je vois rien d'autre a part ça LOL Bise de nous 4. magnifique les commentaires et les photos, part moment on si croirait.

4. vlad & cecile & kilian & bruno :o) 25/09/2010

salu les waro !
un petit coucou en passant, comme je prenais un ptit temps rue montreuil pour une seance pc... bon on vous envie un peu mais pas trop
:o)
les bouquins d'anais sont arrivés? c'est dommage d'etre bloqués à cause du boulot scolaire...
gros bisous de nous tous

5. eric renaudin (site web) 26/09/2010

grandiose
De la pure aventure
Pour certains la panne est une malchance pour d'autres c'est une rencontre
Profitez bien de ce beau voyage mais quand même passer des 40 de votre île aux -15 de là bas il faut le faire
Revenez nous avec pleins d'histoires et surtout dîtes aux enfants qu'ils ont vraiment de la chance d'avoir des parents qui leur font vivre autant d'aventure
Gros bisous à vous 4

Amitiés
eric

Ajouter un commentaire